L'office de tourisme ouvre à Hauterives

Dimanche 9 juillet, élus et professionnels ont officiellement inauguré le nouveau siège de l'Office de tourisme Porte de DrômArdèche, ouvert à Hauterives depuis quelques semaines. Etaient présents pour l'occasion, Pierre JOUVET, Président de Porte de DrômArdèche et Conseiller départemental, Florent BRUNET, Maire de Hauterives et Vice-président de Porte de DrômArdèche, Odile CHAMPET, Présidente de l'Office de tourisme et Vice-présidente de Porte de DrômArdèche, Aurélien FERLAY, Vice-président de Porte de DrômArdèche et Conseiller régional, Sabry HANI, sous-Préfet, Directeur de cabinet du Préfet de la Drôme et Emmanuelle ANTHOINE, Députée.

 

L’objectif de cette implantation est triple :

  • donner une plus grande visibilité à l’office de tourisme en le plaçant à proximité du site le plus visité du territoire pour augmenter la notoriété de la destination Porte de DrômArdèche ;
  • développer l’image et la fréquentation touristiques de Porte de DrômArdèche en capitalisant sur celles du Palais pour mieux promouvoir l’offre touristique globale du territoire et favoriser l’irrigation de l’ensemble des sites ;
  • moderniser l’office pour améliorer la qualité de l’accueil des visiteurs et favoriser son activité commerciale.

Afin de positionner l’office de tourisme à proximité immédiate du Palais idéal, le choix de la communauté de communes s’est porté sur une opération de réhabilitation de la maison « Herriaut » situé rue André-Malraux : un emplacement stratégique au carrefour des voies donnant accès au Palais.
La commune, associée à ce projet, a cédé le bâtiment désaffecté à la communauté de communes – maître d’ouvrage du projet – à l’euro symbolique.
Cette maison, fin XIXe-début XXe, outre sa situation, offrait les surfaces adaptées aux besoins de l’office de tourisme. Contemporain du Palais, ce bâtiment en pierre présente de plus des caractéristiques architecturales remarquables, de style « Art déco ».


Ses 3 niveaux, d’environ 80m² chacun, sont répartis de la manière suivante :

  • Rez-de-chaussée : accueil du public avec des espaces de documentation, consultation, boutique… spécifiques.
  • 1er étage : bureaux administratifs et salle de réunion/formation.
  • Combles : stockage (matériel, documentation) et archivage.

C’est le cabinet « AMT Architecture Création » de Philippe Amette qui a été retenu comme maître d’oeuvre de l’opération. Une équipe qui a déjà signé l’espace d’interprétation du Palais idéal ainsi que l’office de tourisme de Romans – Bourg-de-Péage à Marques Avenue. La scénographie de l’accueil a été confiée à Sylvie Coutant, qui avait réalisé celle de la Cité du chocolat Valrhona à Tain l’Hermitage, qui a donc organisé les différents espaces souhaités par l’équipe de l’office et conçu l’ensemble des mobiliers.


En parallèle à la réhabilitation du bâtiment, la rue André-Malraux a été rénovée et semi-piétonnisée par la mairie d’Hauterives.

L’opération, dont la maîtrise d’ouvrage a été assurée par la communauté de communes, propriétaire du bâtiment qu’elle met à disposition de l’office de tourisme, a été subventionnée par l’Etat et par le conseil départemental de la Drôme. A noter que 88% des montants des travaux ont été attribués à des entreprises drômoises, dont la moitié à des entreprises implantées en Porte de DrômArdèche.

 

L'Office mobile

 

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau siège, l’office de tourisme Porte de DrômArdèche a présenté son office mobile.

Véritable bureau d’information nomade, cet outil, complémentaire de l’accueil « en dur », permettra de mailler le territoire avec l’objectif de capter les différents flux touristiques, en allant à la rencontre des clientèles là où elles se trouvent : grands axes de communication, sites de loisirs à forte affluence, événements commerciaux, culturels, sportifs…
C’est une solution originale et souple, vecteur d’image, d’animation et d’aménagement du territoire.
C’est aussi un moyen de promotion qui pourra être utilisé pour des opérations à l’extérieur du territoire.
Cette première saison permettra de tester ce dispositif et de mieux évaluer la pertinence des différents points de contact envisagés.

  • export_twitter
  • export_viadeo